Vendredi 18 August 2017
Taille du texte

Un peu d’histoire

Lescar - Beneharnum - Ville antique

Les origines de la ville de Lescar remontent à la période de la protohistoire (2500 avant JC – 500 avant JC). La présence des Venarni qui peuplent les environs est confirmée grâce aux nombreux tumuli (tertres funéraires) découverts sur la plaine du Pont-Long.
Installés en bordure de Gave, les Venarni, peuple de pasteurs et d’agriculteurs donneront leur nom, par dérivé, à Beneharnum… berceau du Béarn.
Située au croisement de deux grands axes de circulation Nord – Sud et Est – Ouest, c’est à partir du Ier siècle de notre ère qu’est fondée, sous l’occupation romaine, la Civitas Benearnensium (la cité des Venarni). Beneharnum devient capitale du Béarn au IVe siècle. La ville se développe alors dans la partie basse de la commune actuelle, au pied de la butte qu’impose le relief.
Beneharnum devient ensuite évêché et une première église est construite, à priori dès le VIème siècle, dédiée à Saint Julien, patron de la ville.
Victime d’invasions barbares ou peu à peu délaissée, Beneharnum se reconstruit sur le promontoire rocheux fortifié qui surplombe la ville antique.
Au Xe siècle, Guillaume Sanche, duc de Gascogne, y fait construire une chapelle dédiée à Sainte Marie. En 1062, la chapelle fut consacrée cathédrale et devint le nouveau siège de l’Evêché et d’un chapitre de chanoines de l’ordre de Saint Augustin.
Etape sur les Chemins menant à Saint Jacques de Compostelle, la cité se voit enrichie, au XIIe siècle, d’une cathédrale romane. L’évêque Gui de Lons, de retour de croisade aux côtés de Gaston IV le Croisé, débute la construction d’un nouvel édifice vers 1120 : l’actuelle cathédrale Notre Dame, consacrée en 1145.
La ville se dote de bâtiments canoniaux, d’un palais épiscopal, situé en bordure Nord-Ouest de rempart. La Tour de l’évêché, datant du XIVe siècle, demeure le symbole d’un pouvoir disparu à la Révolution. Les habitations, quant à elle, s’articulent autour de la cathédrale et du palais épiscopal, s’ajustant aux contours des fortifications.
Même si de nombreux aménagements ont modifié l’apparence de la cité, les remparts, la porte de l’Esquirette, la tour du presbytère, les portails sculptés, les habitations aux fenêtres à meneaux, les empierrements des anciennes portes sont autant de marques visibles héritées d’un passé médiéval.
Au XVIIe siècle, les difficultés liées à la Réforme incite Henri IV à faire appel à l’ordre des Barnabites, afin de conforter le catholicisme en Béarn. Installés à Lescar en 1624, les Barnabites édifient leur Collège durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, actuel lycée Jacques Monod.

En un clic

MIL n°17 juillet août 2017

follow fb

follow twitter 00

follow youtube 00

app agglo mobile

app store google play

Hôtel de Ville

 

Allée du Bois d’Ariste
CS 70488
64238 Lescar Cedex
Tel. +33 (0)5 59 81 57 00
Fax. +33 (0)5 59 81 57 01

Horaires d’ouverture
Lundi
8h30-12h et 13h30-19h
Mardi au vendredi
8h30-12h et 13h30-17h